Le mensuel des entreprises de la finance et du business

106 MILLIARDS FCFA AU PROFIT DE CINQ PAYS

106 MILLIARDS FCFA AU PROFIT DE CINQ PAYS

Le Conseil d’administration de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD, bras financier de l’Union économique et monétaire ouest-africaine Uemoa) a approuvé, fin septembre, lors de sa 106è réunion à Abidjan, une série d’opérations en direction de cinq de ses huit pays membres. Il s’agit de la Côte d’Ivoire, du Sénégal, de la Guinée Bissau, du

Le Conseil d’administration de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD, bras financier de l’Union économique et monétaire ouest-africaine Uemoa) a approuvé, fin septembre, lors de sa 106è réunion à Abidjan, une série d’opérations en direction de cinq de ses huit pays membres. Il s’agit de la Côte d’Ivoire, du Sénégal, de la Guinée Bissau, du Niger et du Burkina Faso. Sous la présidence de son patron, Christian Adovelande, le conseil a approuvé les directives générales pour l’actualisation des Perspectives financières 2017-2021 et la préparation du budget-programme 2018-2020 de la Boad, et s’est engagée pour une somme totale de 106 milliards de francs CFA. Ces engagements portent sur des prêts à moyen et longs termes, deux opérations de garantie et contre-garantie et une prise de participation. Selon des sources bancaires, ont été approuvé, «trois prêts à moyen et long termes pour un montant total de 75 milliards de francs CFA, deux opérations de garantie et contre-garantie à court terme pour 30 milliards de francs CFA et une prise de participation pour un montant de 825 millions de francs CFA». Il faut également noter, soulignent nos sources, que «ces nouvelles opérations approuvées par le conseil d’administration de la BOAD, portent à un total de 4 929,1 milliards de francs CFA, le montant cumulé des financements (toutes opérations confondues) de la Banque multilatérale».

TROIS PROJETS D’INFRASTRUCTURES

Les prêts à moyen et à long terme approuvés pour un total de 75 milliards de francs CFA sont destinés au financement partiel de trois projets infrastructurels dans trois pays différents, relate le communiqué rendu public à l’issue du conseil. Il s’agit notamment du projet de construction d’une centrale solaire photovoltaïque de puissance de 20 MWc à Bissau et de deux mini centrales solaires photovoltaïques de 1 MWc à Gabu et à Canchungo (Guinée-Bissau). L’objectif de ce projet qui bénéficie de 25 milliards francs CFA, est de permettre un accès à l’énergie à 500 000 habitants, de réduire de 24 000 tonnes l’émission de gaz à effet de serre et d’alléger les tâches ménagères par l’installation de moulins et de plateformes et un approvisionnement en eau potable. Au Burkina Faso, poursuit la source, «30 milliards de francs CFA iront à la Tranche prioritaire du Programme d’Entretien Routier 2017-2019. Il s’agira de l’entretien périodique et la pose d’une nouvelle couche de revêtement en béton bitumineux sur les routes Ouagadougou- Kongoussi (108 km) et Sakoinsé-Koudougou (42 km) et l’aménagement de voies urbaines à Ouagadougou et à Bobo-Dioulasso (27,1 km). Le dernier projet financé à hauteur de 20 milliards francs CFA, porte sur la construction de 1 350 salles de classe et ouvrages annexes au Sénégal pour remplacer les abris provisoires. Première phase d’un projet qui vise 1 850 salles de classe, il permettra à 81.000 enfants d’apprendre dans les conditions propices et à réduire le tauxd’abandon scolaire de 50% dans 14 régions du pays». 31 MILLIARDS FCFA D’OPÉRATIONS FINANCIÈRES Au-delà des projets d’infrastructures, la Boad s’est également impliquée dans des concours financiers représentant près de 31 milliards de francs CFA dans l’engagement de la BOAD, au Niger et en Côte d’Ivoire. L’institution entend prendre une participation au capital social de la Banque de l’habitat du Niger. Celle-ci dispose d’un capital de 10 milliards de francs CFA et a pour vocation de soutenir la réalisation de logements sociaux, économiques et de standing. La Boad va y investir 825 millions de francs CFA, rappelle notre confrère La Tribune Afrique. En Côte d’Ivoire, deux opérations sont concernées. «25 milliards de francs CFA sont accordés comme garantie d’une facilité à court terme  débloquée par la Société générale de banques (SGB) en Côte d’Ivoire à la Compagnie

Emerg_eco
ADMINISTRATOR
PROFILE

Posts Carousel

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

Cancel reply

Latest Posts

Top Authors

Most Commented

Featured Videos

En vente ce mois-ci

Agenda

Tweets

Suivre @fratmat sur Twitter.

Info Fraternité Matin

[wp-rss-aggregator]

Taux de change