Le mensuel des entreprises de la finance et du business

FINANCER L’HABITAT SOCIAL, UNE PRIORITÉ

FINANCER L’HABITAT SOCIAL, UNE PRIORITÉ

La question de l’habitat social est devenue une préoccupation pour les autorités de l’Uemoa. C’est le moins que l’on puisse dire après la cérémonie du 13 octobre dernier qui a vu la Banque ouest-africaine de développement (BOAD), la Commission de l’Uemoa, la Caisse régionale de refinancement hypothécaire de l’Uemoa, et la Banque mondiale signer un

La question de l’habitat social est devenue une préoccupation pour les autorités de l’Uemoa. C’est le moins que l’on puisse dire après la cérémonie du 13 octobre dernier qui a vu la Banque ouest-africaine de développement (BOAD), la Commission de l’Uemoa, la Caisse régionale de refinancement hypothécaire de l’Uemoa, et la Banque mondiale signer un document portant sur un financement de 155 millions de dollars américains (environ 85 milliards de FCFA) pour promouvoir le financement de l’habitat social dans l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa, huit pays membres). Pendant longtemps, l’absence de financement approprié du logement social par les Etats membres de l’Uemoa et la prolifération de bidonvilles dans la région du fait de l’inaccessibilité de la plupart des citoyens aux crédits bancaires qui leur auraient permis de construire des habitations modernes, ont fait figure de fatalité. «L’accessibilité dépend de l’environnement économique de chaque pays membre de l’Union, mais dans la plupart des cas, la majorité de la population de ces pays vit avec moins de 2 dollars par jour et cette population a peu ou pas de capacité de financement de son logement. Pour faire face à ces réalités d’accessibilité, il est nécessaire pour les gouvernements des pays membres de soutenir le secteur privé afin de contribuer au développement du financement de logements abordables, et de s’adapter à la situation des revenus de la majorité dans le pays de l’Uemoa», indiquait, il ya peu, une étude commandée par l’Union. On y lisait notamment qu’ «Actuellement, l’offre de logements est bien insuffisante pour répondre à la demande dans tous les pays de l’UEMOA. Les taux de croissance de la population des huit pays sont parmi les plus élevés au monde et le taux d’urbanisation dans tous les pays membres continue de croitre». Pour relever ce défi, des Chefs d’Etat ont inscrit la création des logements sociaux dans leur programme de gouvernance. En Côte d’Ivoire, par exemple, le Président Ouattara a lancé un programme de 50 000 logements sur cinq ans à un taux de 10.000 maisons par an et Mahamadou Issoufou du Niger, programme de construire plus de 40 000 maisons partout au Niger. Mais, ces différentes entreprises ont du mal à se déployer au maximum, ce qui rend la question de l’habitat social toujours préoccupante dans les pays de l’Uemoa. Les gouvernements se sont pourtant engagés dans la promotion du financement du logement par différents mécanismes parmi lesquels la création de banques d’habitat, les organismes de développement du logement, et des incitations fiscales pour les entreprises privées et les promoteurs immobiliers. Mais, cela reste insuffisant pour changer radicalement la donne. «L’offre de logements est toujours dominée par l’autoconstruction, par étapes et selon les moyens et les entreprises informelles. La population aisée, pour la plupart des cadres, utilisent les services gouvernementaux et autres agences de développement du logement, et certains font recours aux promoteurs immobiliers privés. Les très pauvres vivent dans des bidonvilles», regrettait le rapport ci-haut cité. C’est pourquoi l’initiative d’octobre apporte une lueur d’espoir aux laissés-pour-compte de l’habitat dans la sous-région. Les pays de l’Uemoa, rappelle fort opportunément l’organisation, comptent aujourd’hui 110 millions d’habitants. «Cette population sera de 220 millions dans 20 ans soit le double. La plupart de ces habitants seront des citadins, car la zone connaît une urbanisation rapide. Cette tendance va aggraver l’important déficit de logements des pays de l’Union, principalement au détriment des ménages à revenus modestes, sachant qu’environ 43 millions de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté aujourd’hui. On estime aujourd’hui que 800 000 nouveaux logements au moins seraient nécessaires chaque année pour remédier à la pénurie de logements dans l‘Union. Or, les banques de l’Uemoa n’octroient qu’environ 15 000 nouveaux prêts hypothécaires par an, ce qui représente une infime fraction des besoins». Le projet lancé à la mi-octobre entend remédier à cette pénurie chronique de logements en élargissant l’accès au financement du logement à long terme aux ménages à revenus modestes et irréguliers. «Cet objectif sera atteint en allongeant la durée des prêts hypothécaires, actuellement de 7 à 8 ans en moyenne, à 15 ans et au-delà, grâce à l’action de la Caisse Régionale de Refinancement Hypothécaire que soutient la Boad (Banque ouestafricaine de développement) depuis sa création», a déclaré Christian Adovelande, Président de cette banque de l’Uemoa basée au Togo. Le f i n a n c e m e n t d e l ’ I DA ( I n ternationa l Development Association) accordé à la Boad, soutiennent les autorités de l’Union dans un communiqué, sera rétrocédé à la CRRH-Uemoa, qui accordera des prêts à long terme aux banques et aux sociétés de microfinance, leur permettant ainsi de prolonger la durée de leurs prêts aux ménages à revenus modestes et irréguliers. «Les fonds de l’IDA mis ainsi à la disposition de la CRRH-UEMOA faciliteront la production d’environ 50 000 nouveaux prêts hypothécaires, et permettront de mobiliser des investissements beaucoup plus importants pour l’habitat social grâce aux émissions obligataires de la CRRHUEMOA
sur le marché financier régional», soutient-on. «Le projet représente un bon exemple de la nouvelle approche du Groupe de la Banque mondiale pour maximiser le financement du développement. On estime qu’un dollar de l’IDA permettra de mobiliser environ 5 dollars de financement privé», a déclaré Rachid Benmessaoud, Directeur de la Banque mondiale pour les opérations régionales en Afrique de l’Ouest. Le projet devrait également soutenir la création d’emplois. L’investissement dans le logement a un fort effet multiplicateur sur l’ensemble de l’économie compte tenu du nombre de secteurs concernés, qu’il s’agisse de la production de matériaux de construction, des produits finis ou des services financiers, relèvent les autorités de l’Union. L’application d’un multiplicateur de
création d’emplois de cinq pour chaque prêt hypothécaire supplémentaire généré par le projet entraînerait la création d’environ 250 000 emplois dans l’Uemoa, anticipe-ton. En outre, le projet fournira une assistance
technique pour développer un environnement favorable à la construction de logements abordables. «La Commission
de l’Uemoa est fière de gérer la composante d’assistance technique du projet visant à renforcer les politiques nationales de logement et à soutenir la production accrue de terrains sécurisés et viabilisés, une préoccupation majeure dans nos pays», a souligné Abdallah Boureima, Président de la Commission de l’Uemoa. «Le financement de l’IDA ainsi que l’investissement récent de la SFI dans la CRRH-UEMOA confortent le modèle d’affaires de notre institution et renforcent sa capacité de mobilisation de ressources longues pour élargir l’accès au financement du logement social dans l’UEMOA», a déclaré Christian Agossa, Directeur Général de la CRRH-UEMOA. Le financement de 155 millions de dollars américains (environ 85 Milliards de FCFA) comprend un Crédit IDA Scale-Up de 130 millions à la BOAD, rétrocédé à la CRRHUEMOA, représentant ainsi le premier Crédit IDA Scale-Up à une organisation régionale, et un don de 25 millions à l’Uemoa. Il faut espérer que cette nouvelle forme de coopération financière se développe avec d’autres partenaires, pour donner un vrai coup d’accélérateur à la démocratisation de l’accès au logement dans l’espace communautaire.

Emerg_eco
ADMINISTRATOR
PROFILE

Posts Carousel

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

Cancel reply

Latest Posts

Top Authors

Most Commented

Featured Videos

En vente ce mois-ci

Agenda

Info Fraternité Matin

[wp-rss-aggregator]

Taux de change