Le mensuel des entreprises de la finance et du business

LES FORMATIONS ET MÉTIERS D’UN SECTEUR PORTEUR DE VALEURS

LES FORMATIONS ET MÉTIERS D’UN SECTEUR PORTEUR DE VALEURS

Le domaine de l’action humanitaire et de l’économie solidaire bénéficie d’un soutien croissant des Etats et des bailleurs de fonds. Il est essentiellement le fait des Ong (organisations non gouvernementales) d’urgence humanitaire ou de développement qui s’efforcent de relever le défi. Ces structures agissent aussi bien dans les situations d’urgence que de développement. De façon

Le domaine de l’action humanitaire et de l’économie solidaire bénéficie d’un soutien croissant des Etats et des bailleurs de fonds. Il est essentiellement le fait des Ong (organisations non gouvernementales) d’urgence humanitaire ou de développement qui s’efforcent de relever le défi. Ces structures agissent aussi bien dans les situations d’urgence que de développement. De façon particulière, l’action humanitaire vise à aider par le biais de la solidarité (en donnant du temps) ou de la charité (en donnant de l’argent), des populations vulnérables sinistrées suite à des catastrophes naturelles, des conflits ou des épidémies.

LES FONDEMENTS SECTEUR DE HAUTE PORTÉE SOCIALE
Le secteur de l’humanitaire et de l’économie sociale comporte trois branches principales: La solidarité humanitaire internationale et le développement, l’action sociale et la solidarité nationale, et enfin L’économie sociale et solidaire. Différentes structures y interviennent Ce sont : les Ong (organisation non gouvernementale), les Asi (association de solidarité internationale) et les Osi (organisation de solidarité internationale). Leur objet est d’assurer une mobilisation militante face à une problématique de déséquilibre social international donnée. Sans but lucratif, ces structures de solidarité internationale interviennent dans les situations d’urgence (guerre, épidémies, catastrophes naturelles, famine et malnutrition), les situations post-urgence (reconstruction, réinsertion, déminage), et la situation de développement (éducation, agriculture, infrastructures). Les associations et organisations de solidarité internationales les plus connues sont principalement : Médecins du Monde, Handicap International, Action contre la Faim, Première Urgence Internationale, Solidarités International, International Rescue Commitee, care international, save the children, Croix rouge et croissant rouge, et Medecins sans frontières. Quant au secteur de l’économie sociale et solidaire (Ess), il rassemble les associations, coopératives, fondations, mutuelles qui cherchent à concilier activité économique et utilité sociale, et qui donnent la priorité aux projets sociaux sur la recherche de profits. Les structures d’Ess placent les services à la personne, l’insertion sociale et professionnelle, la protection de l’environnement, le développement durable, le commerce équitable, le handicap, le logement, l’éducation populaire, la finance solidaire au coeur de leur mission.

QUELLES FORMATIONS POUR RÉUSSIR DANS CE SECTEUR

Le secteur de l’humanitaire et de l’économie solidaire possède un environnement, avec ses propres acteurs, ses outils, et un mode de fonctionnement spécifique. Il n’existe que très peu de structures de formation spécialisées en économie sociale et action humanitaire sur place. Le domaine est encore inexploité en Côte d’Ivoire et les écoles ont un grand intérêt à défricher ce secteur porteur. Deux voies de formations en tronc commun sont possibles à suivre : la voie de l’économie sociale et solidaire, et la voie de la coopération et de l’action humanitaire. L’économie sociale et solidaire a une double vocation : celle de tenter de concilier les principes d’une économie de marché avec les exigences de la solidarité en mettant la dignité et le respect de l’homme au coeur de son fonctionnement. Les formations dans l’action humanitaire visent à aborder les principes du droit international humanitaire, comprendre les principes fondamentaux de la logistique humanitaire, de la gestion des conflits, des refugiés. Elle permet également d’appréhender les questions d’alimentation, de nutrition, de santé et de la gestion des ressources en eau. Les curricula de formations devront intégrer une formation en langues étrangères, et la préparation à la gestion de situations de stress, à l’esprit d’équipe. Les écoles doivent prendre en compte les modules de responsabilité sociétale des entreprises et donner aux étudiants une solide formation humaine pour comprendre les besoins des personnes en difficultés, et la meilleure façon d’y répondre (environnement, interculturalité, gestion de conflits). Les études généralistes basées sur la connaissance des contextes d’intervention (Sciences Politiques, Histoire/Géographie) et des populations (Ethnologie, Anthropologie, sociologie, psychologie) sont un bon tremplin pour accéder au secteur, après un complément de formation. En Côte d’Ivoire, le Centre de Recherche et d’Action pour la Paix (Cerap) offre des formations de bon niveau dans le domaine de la culture de la paix, de l’action sociale et humanitaire. L’Institut Universitaire d’Abidjan a un programme d’excellence en droit international humanitaire. Il existe au sein de l’Université Félix Houphouet Boigny de Cocody, la chaire Unesco pour la culture de la paix, qui forme à en options diplômant et certifiant aux métiers de la gestion des conflits, de l’action humanitaire et de la gestion de projets de solidarité. A l’international, notamment en France, il existe plusieurs écoles supérieures et universités qui ont une longueur d’avance dans les formations de l’économie sociale et de l’humanitaire, dont L’Institut Bioforce. Les écoles supérieures qui veulent explorer cette voie d’avenir peuvent opter pour les cursus diplômant suivants :

TROIS STATUTS POUR UNE DIVERSITÉ D’EMPLOIS
Le marché de l’emploi est très sélectif dans le secteur humanitaire. S’investir dans les associations est l’un des meilleurs moyens de faire ses armes, face à des recruteurs qui privilégient plus l’expérience aux longues études. Trois options de carrière s’offrent à tout jeune diplômé intéressé par rendre service aux autres. Le bénévolat est une situation professionnelle où l’on ne perçoit pas de rémunération, avec parfois tous les frais à la charge du bénévole, avec un engagement sans la moindre obligation légale. Dans le régime de volontariat, l’on ne perçoit pas de rémunération, mais une indemnité de subsistance. Enfin le rare statut de salarié, avec un engagement à long terme. Les emplois sont principalement le fait des Ong locales, des Ong internationales, des collectivités locales, des fondations et mutuelles et des organisations internationales. Ces structures ont un besoin de professionnels compétents dans chacun des dix pôles d’activités ciblées plus haut. Les métiers se subdivisent en métiers de l’administration et de la coordination des actions, en métiers techniques sectoriels spécialisés, et en métiers support et logistiques. CES TROIS COMPÉTENCES TRÈS PRISÉES
LOGISTICIEN HUMANITAIRE
Le logisticien humanitaire ou de la solidarité internationale
est un spécialiste de la supply chaine qui a pour
missions de gérer les aspects matériels et d’intendance
des missions humanitaires. Il organise l’acheminement
des équipements nécessaires, gère les stocks et les
flux des approvisionnements, le parc automobile, et
la maintenance du matériel des missions. Il assure les
achats ainsi que leur. Il a suivi comptable et budgétaires.
Il est parfois chargé du recensement de la population
concernée par les opérations de secours ou d’aide. Le
recrutement éventuel de personnel autochtone et de la
sécurité est de son ressort. Le logisticien humanitaire est
toujours le premier à arriver sur un site de catastrophe ou
un camp de réfugiés, pour opérer en amont du travail des
spécialistes en vue de les décharger des soucis matériels
et administratifs.
Ce diplômé de niveau Bac+5 en management des
opérations logistiques exerce généralement en équipe,
mais dans des contextes de pénurie et d’insécurité. Il lui
faut donc la maitrise émotionnelle, la capacité d’analyse
et d’improvisation.
FUNDRAISER
Dans le domaine de la solidarité humanitaire nationale
et internationale, le fundraiser ou collecteur de fonds
est perpétuellement à la recherche d’argent en vue de
financer les missions de son organisme sur le terrain. Ce
spécialiste de niveau Bac+5, avec une bonne aptitude
de négociation, utilise les outils habituels du marketing,
pour mettre en oeuvre des moyens de communication,
des moyens techniques de prospection, élaborer des
fichiers pour lancer des appels aux dons. Son travail
passe par la définition des besoins, la constitution des
fichiers de donateurs actuels et potentiels (prospects).
A ces méthodes traditionnelles, viennent s’ajouter les
outils de la technologie de l’information, qui fondent
l’e-fundraising (collecte de fonds par Internet, réseaux
sociaux et plateformes de financement participatif/
crowdfunding). Le métier de Fundraiser se pratique soit en
agence spécialisée, soit en interne dans les associations.
CHEF DE MISSION HUMANITAIRE
Représentant légal d’une Ong, ou d’une organisation
internationale de solidarité, le chef de mission humanitaire
dans le pays où elle mène un programme, le chef de
mission humanitaire est crédité d’une forte expérience de
terrain. Sur le terrain, il apporte son expertise et son aide
à la prise de décision en analysant la situation aux plans
humanitaire, sécuritaire, politique, économique et social,
et en faisant des rapports destination de l’administrateur
de mission, des bailleurs de fonds ou au siège avec qui
il est en contact permanent. Après validation, il pilote les
programmes sur place et encadre les équipes de salariés
ou de volontaire, élabore également des plans de travail,
des outils de suivi de projets et des rapports d’activité
et de financement. Il doit être diplomate et rigoureux, en
raison de ses contacts continus avec les autorités locales.
Ces compétences généralement titulaire de diplômes
de niveau Bac+4/5, manquent de façon cruciale dans les
Ong. g

Emerg_eco
ADMINISTRATOR
PROFILE

Posts Carousel

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *

Cancel reply

Latest Posts

Top Authors

Most Commented

Featured Videos

En vente ce mois-ci

Agenda

Info Fraternité Matin

[wp-rss-aggregator]

Taux de change