Le mensuel des entreprises de la finance et du business

LES DÉFIS D’UN SECTEUR EN PLEIN ESSOR

LES DÉFIS D’UN SECTEUR EN PLEIN ESSOR

Dans pratiquement toutes ses branches, l’immobilier ivoirien a besoin d’un nouvel environnement plus assaini et de davantage d’innovations pour accroître sa contribution à la formation du Pib et au mieux-être des professionnels et des ménages. Après une importante étude réalisée l’année dernière sur l’immobilier de bureaux à Abidjan (principalement sur les communes de Plateau, Cocody et Marcory)

Dans pratiquement toutes ses branches, l’immobilier ivoirien a besoin d’un nouvel environnement plus assaini et de davantage d’innovations pour accroître sa contribution à la formation du Pib et au mieux-être des professionnels et des ménages.

Après une importante étude réalisée l’année dernière sur l’immobilier de bureaux à Abidjan (principalement sur les communes de Plateau, Cocody et Marcory) en 2017, rapportait FraternitéMatin on line, la société Property Kro (Pkro) a réuni, en février dernier dans hôtel du Plateau, un panel d’invités comprenant des investisseurs, des entreprises privées, des banques, des sociétés de gestion, pour une rencontre de restitution des résultats de l’étude. Il en ressortait que le stock de bureaux (actifs publics et privés) sur les communes couvertes s’élevait à 1 165 000 m2. À titre de comparaison, la région Ile de France (en France) qui bénéficie du plus grand parc de bureaux européens dispose d’un stock de 57,2 millions m2. «Sur la zone couverte par Pkro à Abidjan, les loyers des actifs répertoriés pour cette étude oscillent entre 6 000 et 18000 FCfa/m2 par mois et quelques nouveaux actifs en projet se
négocient au-dessus de 20 000 FCfa/mois/m2. Le taux de vacance constaté, c’est-à-dire les locaux non-occupés, est
estimé à moins de 2%», poursuit l’étude rapportée par Fratmat. info Pkro recherche relève que les taux de rendement offerts aux nombreux investisseurs mondiaux dans l’immobilier de bureaux sont aujourd’hui très bas dans les capitales européennes.

”L’immobilier de bureau devrait en effet connaître un fort développement dans les années à venir, le déficit étant criard à Abidjan, notamment dans le quartier administratif et des affaires par excellence, marqué par la vétusté du par cet la rareté de biens neufs”

”Le Grand Abidjan (District dans son ensemble) va offrir des opportunités nouvelles aux professionnels de l’immobilier, avec le déploiement prochain du métro d’Abidjan, l’aménagement de la baie de Cocody et l’immobilier résidentiel et hôtelier qui y est prévu”

– Oslo (3,75%), Stockholm (3,5%), Hamburg (3,4%), Berlin (3,3%), Franckfurt (3,8%), Rome (4%), Madrid (4%), Paris (3,15%), Genève (3,3%), Milan (3,75%). Dans les villes secondaires de ces pays européens, les taux de rendement offerts (rapport entre le loyer et le montant d’un investissement immobilier) peuvent monter d’environ 300 à 400 points de base soit osciller entre 6 et 8%. À Abidjan, ces taux sont compris entre 9 et 10,5%, relève l’article «À l’heure où la tendance est à la recherche de la valorisation foncière du patrimoine immobilier du Grand Abidjan, Property Kro considère que des structures financières locales et sous-régionales sont en bonne position pour déclencher une vague d’investissements sur cette classe d’actifs (produit phare des investisseurs immobiliers principalement positionnés sur l’immobilier tertiaire). Ainsi s’achète l’article rédigé par Théodore Sinzé, qui lève un coin de voile sur une niche particulièrement rentable mais encore insuffisamment valorisée.» …

PHILIBERT EMI-AKA

Emerg_eco
ADMINISTRATOR
PROFILE

Posts Carousel

Latest Posts

Top Authors

Most Commented

Featured Videos

En vente ce mois-ci

Agenda

Tweets

Suivre @fratmat sur Twitter.

Info Fraternité Matin

[wp-rss-aggregator]

Taux de change