Le mensuel des entreprises de la finance et du business

INVESTIR 97 MILLIONS POUR UN BÉNÉFICE ANNUEL DE 135 MILLIONS

INVESTIR 97 MILLIONS POUR UN BÉNÉFICE ANNUEL DE 135 MILLIONS

Le sous-secteur de la production de matériaux de gros oeuvres pour le bâtiment, et particulièrement celui des briques est encore dominé par le secteur informel. Ce domaine sensible et mais rentable doit voir émerger de véritables entités modernes. OPPORTUNITÉ D’UN INVESTISSEMENT La Côte d’Ivoire connait un déficit en logement estimé entre 400 milles et 600

Le sous-secteur de la production de matériaux de gros oeuvres pour le bâtiment, et particulièrement celui des briques est encore dominé par le secteur informel. Ce domaine sensible et mais rentable doit voir émerger de véritables entités modernes.

OPPORTUNITÉ D’UN INVESTISSEMENT

La Côte d’Ivoire connait un déficit en logement estimé entre 400 milles et 600 mille, avec un de nouveaux besoins en croissance de 50 mille logements par an. Les entreprises et programmes immobiliers fleurissent pour relever le défi. Cette dynamique va permettre de booster la sous-traitance avec les nombreux promoteurs immobiliers, qui jusque-là internalisaient la production de parpaing pour des impératifs de qualité. La reprise économique progressive verra en outre émerger une classe moyenne sensible au problème du logement. Aussi l’autoconstruction devra-t-elle prendre son envol dans les années à venir. L’un des problèmes majeurs que rencontre le sous-secteur de la production de des matériaux de construction en général et de parpaing, en particulier, c’est sa gestion par le secteur informel, avec pour conséquence la qualité approximative des parpaings liée au non-respect des normes techniques de dosage en matières premières (ciment, sable et eau). Toute structure qui pourra relever le défi de la qualité des offres de parpaings a un bel avenir auprès des particuliers, et surtout des promoteurs immobiliers, qui auront désormais à se concentrer sur leur coeur de métier, en sous-traitant l’approvisionnement de leurs différents chantiers.

LE GÉOBÉTON, OU PARIER SUR LE GREEN BUSINESS

Les besoins en logement à bas coût, respectant les normes environnementales sont immenses dans les pays en développement. Dans le contexte actuel d’instabilité des prix de certains matériaux comme le ciment, il est important de rechercher de nouvelles voies à exploiter pour relever ce défi. La brique en terre stabilisée (Bts), appelée abusivement géobéton, qui est obtenue à partir d’argile tamisée légèrement humide, à laquelle du ciment ou de la chaux est ajoutée en faible proportion, pour la stabiliser, reste une alternative crédible. L’argile est un matériau renouvelable et disponible en quantité et en qualité dans la plupart des pays africains, faisant de cette option une solution de construction assez compétitive. L’utilisation des briques en terre stabilisée ou géobéton est une alternative économique et écologique aux techniques classiques de construction de bâtiments. Ce matériau est connu pour être un régulateur à la fois thermique, phonique et hygrométrique Des études ont démontré que l’utilisation de blocs de terre stabilisée pour la construction d’une maison ou d’une école peut conduire à une réduction de 20 à 30 % du coût total du projet. Sa fabrication nécessite très peu d’énergie. Les maisons en terre sont des maisons à basse consommation d’énergie.

La mise en place d’un complexe moderne de production de parpaings à base de sable de mer, et de brique en terre stabilisé pour la construction de bâtiments est un investissement très rentable et stratégique pour tout investisseur qui souhaite tirer profit du boom du secteur de l’immobilier en Côte d’Ivoire. Le projet nécessite un financement de 97 millions de francs cfa, dont 68 millions en investissement et 29 millions en fonds de roulement, Le bénéfice annuel dégagé par an peut atteindre 135 millions de FCFA.

DAOUDA COULIBALY

Emerg_eco
ADMINISTRATOR
PROFILE

Posts Carousel

Latest Posts

Top Authors

Most Commented

Featured Videos

En vente ce mois-ci

Agenda

Tweets

Suivre @fratmat sur Twitter.

Info Fraternité Matin

[wp-rss-aggregator]

Taux de change